top of page

Le saviez-vous ?

La ville de Paris

La ville de Paris

La tribu gauloise des Parisii avaient établi l’oppidum de Lutetia aux environs de l’actuelle Nanterre. Les Romains n’arriveront pas à la prendre, car les gaulois y mirent le feu. Ils furent néanmoins défaits peu après sur l’actuel Champ de Mars, et c’est les Romains qui transféreront Lutèce à l’emplacement actuel de Paris.

La Seine à Paris

Paris est un seuil de la rivière, ce qui y explique l’apparition d’îles par sédimentation. Elle y a constitué le foyer de la vie avec de très nombreuses activités : moulins sur bateaux vers le Pont au Change, débardeurs de bois, qui démembrent le bois des radeaux, scieurs de long, charpentiers, cultivateurs de chanvre et cordiers, éleveurs de chevaux, forgerons, bateaux lavoirs… Au Moyen-Age, les marchands se rassemblaient dans le parloir des marchands pour débattre de leur règlement, et chargeaient le prévôt des marchands de le faire appliquer. Celui-ci préfigurait la future charge de maire et la puissante corporation, qui avait le monopole de l’approvisionnement par voie fluviales constitua, sans en avoir été investie, la municipalité de Paris.

Le plus ancien quai de Paris est le quai des Grands Augustins, rive gauche en face de L’Ile de la Cité, construit en 1313 par Philippe le Bel.

La Seine à Paris

Combien d'îles sur la Seine ?

300, dont 110 entre la seule section entre Paris et Rouen.

Le blason de Paris

 

Flanqué de la devise « fluctuat nec mergitur », ce symbole de Paris fait la part belle à la Seine. C’est Philippe Auguste, qui de départ pour les croisades, intégra le premier un bateau dans les armoiries parisiennes.

Les coches d'eau

C’était des bateaux tirés par des chevaux et utilisés par des voyageurs du XVIIe au XIXe siècle.

Les Canaux

On doit les Canaux de Paris à Napoléon 1er, qui voulait extraire de la ville les activités désagréables. L’éclusage du Bras de la Monnaie en 1853, puis l’écluse de Suresnes en 1867 ont mis Paris en eau profonde et ont fait perdre aux canaux de leur intérêt.

Austerlitz

Avant la construction de la Gare d’Austerlitz, il y avait un projet de gare à bateaux, qui préfigurait le principe des ports de Gennevilliers ou de Bonneuil à l’abris du fleuve.

Blason de Paris
Les coches d'eau
Canaux
Iles sur la Seine
Austerlitz

L'île aux Cygnes

Ne doit pas être confondue avec l’ancienne Île des Cygnes, rattachée fin XVIIIe à la berge, qui constitue l’actuel Port de la Bourdonnais face au quai Branly, et qui servit de cimetière, notamment à 1200 victimes de la St Barthélémy. L’ile aux Cygnes, plus petite île de Paris, au départ simple digue, a quant à elle été créée de toute pièce en 1825. Elle abrite la réplique de la Statue de la Liberté, et a failli accueillir un aérodrome urbain, imaginé par l’architecte André Lurçat dans les années 1930. Elle a constitué une gare fluviale de marchandises dans le cadre du Port de Grenelle. On y aurait retrouvé une barque viking enfouie.

L'Ile aux Cygnes

Ile des Cygnes 

Crédit photo : Belles photos

ile-des-cygnes-plan-de-Turgot-1739.jpg
01-paris-ile-aux-cygnes-tour-eiffel.jpg

Ile des Cygnes - Plan de Turgot - 1739

Crédit photo : Histoires de Paris

Le GR2

Le GR2

Le sentier de randonnée GR2 longe la Seine, à Paris plutôt Rive Gauche avec une incursion par l’île aux Cygnes. Le chemin de Grande Randonnée numéro 2 est un des plus anciens de France. Ce parcours à travers Paris et son fleuve recèle aussi des surprises. C’est donc aussi et surtout un Paris des ponts et des berges, révélant presque parfois une vie parallèle à celle du reste de la cité, à l’écart de la circulation automobile de ce côté là (on évolue rive gauche). C’est le règne des péniches, habitées ou transformées en bar et salle de spectacle, des bateaux mouches et des vedettes de la Seine.

Les bateaux à aubes

Les bateaux à aubes à roues pour Rouen

De 1836 à 1838, c’est du quai d’Orsay que partent les bateaux de voyageurs pour Rouen,

puis l’embarcadère est repoussé au Pecq à côté de Versailles, que les passagers rejoignent en train.

C’est alors la voie fluviale qui est le mode de transport privilégié sur le bassin de la Seine.

Tout d'abord complémentaire, le chemin de fer aura ensuite raison de son concurrent.

les bateaux à aube.jpg

Maisons-Laffitte, le pont, embarquement des bateaux de Paris à Rouen.

Crédit photo : Site Google Bateaux touristes

Le touage

Le touage

Mise au point au début du XIXe siècle la technique française du toueur, permet à un bateau à l’aide d’une chaîne au fond de l’eau et grâce à une machine à vapeur de tracter jusqu'à 15 barges. La suite sera prise, une fois les chenaux approfondis, par les bateaux à hélices, bateaux mouches et remorqueurs.

800px-Toueur.jpg
Les bateaux mouches
bateau mouche 3.jpg
bateau mouche 4.jpg
bateau mouche 1.jpg
bateau mouche 2.jpg

Les bateaux-mouches

Il apparaissent à Lyon en 1864, et arrivent à Paris en 1867, après la mise en eau de l’écluse de Suresnes. Les bateaux mouches datent de l’exposition universelle de 1867.

Très vite très populaires, d’abord utilisés comme transport public, ils s’imposent ensuite comme attraction touristique. 

Ce modèle date de 1895. Source : Musée Carnavalet

"Paris est la seule ville au monde où le fleuve coule entre deux rangées de livres "

Blaise Cendrars

bouquinistes.jpg

LES BOUQUINISTES

Corporation née au XVIe siècle, qui compte aujourd'hui 217 libraires pour 900 boîtes (longueur 2 m, largeur 0,75 m, vertes "wagon" comme les fontaines Wallace, les colonnes Morris, ou les entrées de métro).

Candidats au classement au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Unesco.

Emblème le lézard, car s'épanouit au soleil.

Sempé

Les bouquinistes
bouquiniste-de-paris.jpg

Les bouquinistes ouvrent une nouvelle boutique ... en ligne.

Lexique

LEXIQUE

VOCABULAIRE

 Berges

viktor-kiryanov-MwC3ogTTI5s-unsplash_edited_edited.jpg

En 1860 au moment de la suppression des corporations à Paris, 670 personnes travaillaient directement des bords du fleuve.

Les DEBARDEURS

était l'appellation générale de ceux qui déchargeaient les bateaux.

Les COLTINEURS

portaient le charbon dans des corbeilles.

Les MALFRATS

dépeçaient le bois.

Les DEROULEURS

débarquaient les fûts de vin.

Les DECHIREURS

mettaient en pièce les bateaux qui avaient descendu la rivière.

Les LACHEURS

étaient chargés de faire passer les trains de bois sous les ponts.

Les RAVAGEURS

cherchaient dans la boue des bords d'eau les matières perdues pour les revendre.

daniel-bounliane-_oveYdYjZQw-unsplash.jpg
La Seine à travers les siècles
Visuels historiques
le-ponton-aupontdebillancourt.jpg
IMG_4424.jpg
IMG_4423.jpg
Quai Augustins Guepe
LA SEINE A TRAVERS LES SIECLES

Cartes postales historiques de la Seine

photo historique 1.jpg

La construction du Pont Neuf au XVIIe siècle

Le Pont Neuf

Source : Musée Carnavalet

Les fêtes historiques
1730 - Feu d'artifice entre le Pont-Neuf et le Pont-Royal

1730 - Feu d'artifice entre le Pont-Neuf et le Pont-Royal

1938 - Fêtes d'eau

1938 - Fêtes d'eau

Fête pour madame

Fête pour madame

Les fêtes historiques

Napoléon et le fleuve

Napoléon et le fleuve

Napoléon et la Seine

Ses visites de son vivant :

  • 1784,  il arrive jeune officier Bonaparte à Paris de Troyes par une coche d’eau au pied du pont Marie,

  • 1802 en visite officielle à Rouen et au Havre où il prononcera la fameuse phrase  « Paris, Rouen, Le Havre ne sont qu’une même ville dont la Seine est la grande rue », 

  • 1810 à Rouen avec Marie-Louise pour y lancer des grands travaux, dont la construction d’un pont de pierre.

En 1840, post mortem, la dépouille de l’Empereur reviendra à Paris par la Seine :

 

  • Arrivée à Cherbourg sur la frégate de 54 m la 'Belle Poule'. Le cercueil est installé sur la 'Normandie' le 8 décembre

  • Puis après une halte au Havre le 9, il sera à nouveau transbordé au Val de la Haye sur le bateau à vapeur no3 de la compagnie Les Dorades (une des deux compagnies avec les Etoiles qui reliaient Paris avec des bateaux à vapeur) au sein d’une flottille totalisant 14 bateaux,

  • Pour passer à Rouen le 10. 

  • Arrivée à Courbevoie le 14. Le cercueil est placé dans un temple funéraire sur un bateau catafalque,

  • Et rejoint sur un char impérial les Invalides le 15 au départ du pont de Neuilly par un convoi terrestre.


Cette procession a marqué l’histoire de la Seine par l’engouement suscité tout au long du parcours (ex : 100 000 personnes à Rouen), mais aussi par la popularisation des bateaux à vapeur, qui en a résulté.

Premier transbordement à Cherbourg

Passage de la dépouille à Rouen

Catafalque de Napoléon sur la Seine

Courbevoie arrivée dépouille Napoléon 2.jpg

Arrivée de la dépouille à Courbevoie

Napoléon et les canaux

On lui doit les canaux de Paris, l’Empereur avait déjà la vision de raccorder Anvers puis Rotterdam.

Canal de l'Ourcq - Voulu par Napoléon, il fête ses 200 ans - Le parisien - Septembre 2022

Paris au XIXème siècle

PARIS au XIXème siècle (Source visuels Le Chronoscaphe)

'Le Pont du Diable'

Le pont construit sur cet emplacement de la Seine fut plusieurs fois reconstruit, en bois en pierre, avec des maisons, plus haut, plus bas…

C’est justement parce que la construction en pierre de 1853, baptisée Pont Notre-Dame, est plus basse que de nombreux accidents fluviaux surviennent. On le surnommera Pont du Diable pour cela. La photographie illustre parfaitement ce diabolique nom.


Et c’est donc pour remédier aux dangers qu’il fait peser sur la circulation des bateaux, que le pont est transformé en 1919, les trois arches du centre sont remplacées par une arche unique et métallique ; c’est ainsi que nous pouvons toujours le voir aujourd’hui. 

XIXe siècle accident de péniche en travers du pont Notre Dame (002).jpg

L'exposition de 1937 sur les quais de Seine

port La Bourdonnais 1937.jpg

Port La Bourdonnais 1937

Construction de la Tour Eiffel et Port de La Bourdonnais en devenir

IMG_5748.jpg
A la Crypte archéologique de Notre Dame de Paris

A la Crypte archéologique de Notre Dame de Paris

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

bottom of page